ALAIN DIMPRE


Aller au contenu

Hommages



A mes parents : Roger et Andrée Dimpre/Crochet - Ma grand-tante: Gabrielle Delpierre/Cayoux : Qui m'ont fait confiance et encouragé dans cette voie.

Mes maitres : Jeanne Thil et Georges Andrique: Pour mon ouverture à l'art , mes premières émotions dans ma région devant les oeuvres de Francia, Turner, Bonington, Cook, Breton, Cazin, Dupré, Boudin, Corot, Le Sidaner, Parturier, Chigot, Tattegrain, Gagliardini...

Mes "vieux professeurs" Jacques Declercq et Marc Ollagnon : A l' Ecole des Arts Appliqués de Calais.

Henri Dimpre: Au dessin et à l'illustration.

Roger Chapelain-Midy et Marcel Depré: Pour mon apprentissage de la peinture dans leurs ateliers de 'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris.

--------------------------------------------------------------------------
Léonce DEPREZ: Ayant vu mon travail au salon des Artistes Français à Paris,
Léonce Déprez, maire du Touquet m'invita à exposer au Palais de l'Europe en 1987.

Marc Ollagnon et Jacques Declercq.





Jeanne THIL


Jeanne THIL, admise aux Beaux-arts en 1911 exposa régulièrement au Salon des Artistes Français.
Elève et collaboratrice de Charles FOUQUERAY, elle est influencée par le style graphique et haut en couleur de son maître. Elle fit une très belle carrière officielle et obtint la commande des fresques du Palais du Gouverneur à Dakar, du Palais Tunisien, du Palais de l'AOF, du musée des colonies à l'exposition coloniale de 1931, du haut commissariat à la France d'outremer à l'Exposition Universelle de 1937. Elle décora également de grands paquebots de croisière. Certaines de ses fresques sont visibles à la mairie de Calais et du Touquet....Elle participa à des expositions de groupe à Paris, au Salon des Artistes Français, dont elle devint sociétaire. Elle obtint des récompenses et distinctions : une médaille d'argent en 1920, une bourse de voyage en 1921, une médaille d'or en 1924, une médaille d'argent en 1937 (Exposition Internationale),et reçut la Légion d'honneur en 1938. Elle a peint des panneaux de Tunisie et de l'A.O.F. pour l'Exposition coloniale de Vincennes. On cite de ce peintre des scènes de vie réalisées lors de ses voyages en Espagne, au Maroc, en Algérie...Camille MAUCLAIR mentionne dans son article «Jeanne Thil» publié dans la revue L'Art et les Artistes, numéro 138 de juin 1933, « [...] Et des toiles comme la Caravane à Kairouan, [...], prouvent une admirable pénétration des types et des attitudes islamiques. »

Entre ses voyages, ses retours à Calais, elle sera mon maitre de 1954 à 1963. C'est elle qui décida mes parents à m'inscrire aux cours du jeudi puis à l'Ecole des Arts appliqués rue des Soupirants à Calais pour préparer une formation artistique supérieure. En juillet 1963 première exposition à Calais au côté de mon maître Jeanne Thil.
THIL Jeanne ou Thill Jeanne, Née le 18 décembre 1887 à Calais (Pas-de-Calais). Décedée en 1968.




Georges Andrique
Né à Calais le 2 novembre 1874 et décédé en 1964 à 90 ans dans cette même ville, est un peintre français. Fils d'un boulanger, il devient conservateur des décors du Théâtre municipal.
Nombreuses affiches peintes sur Calais et pour les Chemins de fer du Nord
Une grande partie de son œuvre fut détruite en 1940 fuyant sa maison en feu de l'avenue Wilson ; il fut également blessé par une balle allemande
Son héritage est revendiqué par certains peintres contemporains, comme Alain Dimpre ou Gérard Hugue.

De 1959 à 1963 à l'Ecole des arts appliqués de Calais et chez ma grand tante Delpierre, j'ai souvant croisé Georges Andrique et André Culié (Auteur, Collaborateur technico-artistique, décorateur de théatre à Calais)
.




Henri Dimpre
Dessinateur, musicien, peintre, romancier, illustrateur, humoriste... Henri Dimpre pratiquait l'Art sous toutes ses formes.
Henri Dimpre est né au aux Andelys le 7 mai 1907. Il est le fils de Léon Dimpre et d'Henriette Rousse. Après des études brillantes, il entre dans l'entreprise Worms à Rouen le 16 décembre 1935. Mais le dessin est sa passion depuis l'enfance.
Henri Dimpre, également musicien violoncelliste, est un autodidacte en peinture, la Normandie illustrée édite ses dessins dès octobre 1926.
Dans le catalogue de l'exposition des peintres de la région Andelysienne, Henri Dimpre exposera sept toiles à côté de celles de René Sautin. Travailleur infatigable, ce peintre, adepte du figuratif, décédé en juin 1971 laisse une œuvre remarquable derrière lui.
Contacter le service culturel de la ville des Andelys.

Dès mon plus jeune âge, je dessine ce qui m'entoure. Je copie dans la collection "Bleuet" les illustrations d'Henri Dimpre que je rencontrerai dans les locaux de "Pilote" en 1963.

Roger Chapelain-Midy
Roger Chapelain, dit Chapelain-Midy, né le 24 août 1904 à Paris, mort le 1er avril 1992 à Paris, est un peintre, lithographe et décorateur français. Il a rajouté à son nom celui du second mari de sa mère1.
Il fait des études à l'École des Beaux-Arts de Paris, puis dans les académies de Montparnasse.
Il expose en 1927 au Salon d'Automne, et à partir de 1929 au Salon des indépendants et au Salon des Tuileries.
Il est professeur à l'École nationale supérieure des beaux-arts.
Passionné par la Renaissance, par la peinture de Poussin et celle du XVIIe siècle, Il défend une tradition classique, faite de mesure, dans une époque qui voit les grands bouleversements de la peinture moderne. Il réalise des natures mortes et des paysages. Il voyage beaucoup, tant en Europe qu'en Amérique du Nord et du Sud.
Entre symbolisme et surréalisme, toute une partie de son œuvre porte l'empreinte de ses préoccupations spirituelles, matérialisées par la récurrence obsédante de décors et d'objets insolites tels que carrelages en damier, masques et mannequins, miroirs.
En 1984, il a publié chez Gallimard un recueil de souvenirs et de réflexions sur l'art : Comme le sable entre les doigts.

J'ai fréquenté l'atelier (1) de Chapelain Midy en auditeur libre à l'Ecole nationale des Beaux-Arts de Paris fin 1963.

(1) Atelier de la Grande Masse des Beaux-Arts

Marcel Depré
(1919-1990) est un artiste français, né à Rochefort S/Mer - élève de l'école Estienne à Paris (1933-1937) peintre officiel de la marine en 1973.
Il est attiré par le Pays Bigouden et le Sud de la France particulièrement les Alpilles . Il a remporté de nombreux prix, Grand Prix de la ville de Paris, Prix l'Île de France. Certaines de ses œuvres sont conservées au Musée d'art moderne de la ville de Paris, au Musée national de la Marine, Musée des Baux de Provence, ami de Yves Brayer, Lucien Fontanarosa etc. Il est mort en 1990 à Pont l'Abbé.

J'ai fréquenté l'atelier de peinture de Marcel Depré en auditeur libre à l'Ecole nationale des Beaux-Arts de Paris d'octobre 1965 à mai 1966.

Bernard Villemot Graphiste

Bernard Villemot, né le 20 septembre 1911 à Trouville-sur-Mer et mort en 1989, est un affichiste français connu pour ses affiches engagées comme La Croix Rouge et ses affiches pour Orangina.
Coloriste à l'agence Havas, j'ai travaillé en 1965 pour Bernard Villemot affichiste.

1977 Rencontre fortuite avec Alfred Manessier . Professeur d'arts appliqués au Lycée d'Abbeville, je faisais observer et travailler une classe sur un tableau "des galets" au musée de la ville, Il viendra ensuite dans ma classe expliquer aux élèves sa démarche artistique. Il me recevra chez sa mère au Crotoy.
J'aurai l'honneur de participer à ses cotés l'année suivante au Festival de la Côte d’Opale au Palais de l'Europe du Touquet.







Après avoir vu mon travail au salon des Artistes Français à Paris, Léonce Déprez, maire du Touquet m'invita à exposer au Palais de l'Europe en 1987. A partir de ce moment je fus contacté par des galeries et des salons Français et Etrangers.









_______________________________________________________________________________

Hommage à Jean-Claude Minneboo, Jean-Pierre Sauvage et Albert Guidez, mes amis peintres décédés.






Jean-Claude, c'était un ami, un frère, un camarade
Nous nous sommes rencontrés en1959 à l'école des Arts Appliqués de Calais. Puis aprés le CAFAS, la vie, nos vies ...
Depuis quelques années, nous nous rencontrons avec nos épouses les uns chez les autres avec nos vieux professeurs Jacques Declercq et Marc Ollagnon. Cette année c'était justement chez Jean-Claude et Marie-Christine.
Pour ne pas t'oublier nous continuerons jusqu'au dernier.....


Jean-Pierre, l'artiste, mon vieux camarade d'Harnes s'est éteint le 29 juillet 2006, il avait 57 ans. La maladie,contre laquelle il luttait depuis longtemps l'avait emporté.
En mai 2006, lors du salon des artistes de l'ARTPA à St Pol sur ternoise, il m'avait dit qu'il descendrait dans le midi et , nous devions nous retrouver en juillet dans le marais Poitevin pour le festival de peinture de Magné . Comme moi, il était plus heureux avec le pinceau à la main dans la campagne ou dans son atelier qu'à deviser dans un salon ou dans une galerie. Plus il avançait dans la maitrise de son métier, plus il ressentait comme moi, l'angoisse de celui qui prend conscience du temps. Nos chemins s'étaient croisés et nous avions travaillé sur le motif. Puis, chacun fit son chemin et c'est à Magné que nous nous sommes retrouvé... Je suis heureux de l'avoir retrouvé ces dix dernières années, avant sa disparition.


Albert, c'est une brève histoire. Nous nous sommes rencontré au Salon de l'APAPCO du Touquet deux années de suite. Nous avions le même regard sur l'art et cette chance de s'émerveiller chaque jour de pouvoir donner libre cours à nos passions.


Biographie | Oeuvres | Textes | Atelier | Expositions | Hommages | Plan du site


Revenir au contenu | Revenir au menu